Quand la parole détruit – 1ère partie

Pas un seul média n’aura pu échapper à la nouveauté de ce début d’année 2023, et pour cause : l’intelligence artificielle est sortie des ornières de la science-fiction pour occuper le devant de la scène et s’imposer comme « le » nouveau media ! Parler, répondre à une question et discuter, rédiger un texte, générer des images à partir d’une simple demande orale ou écrite, est désormais possible « aux machines ». Entraînées à des calculs (...)

Le grand trésor de la fraternité

Je vous propose de prendre connaissance du message que le Pape François a adressé au monde pour la 56ème Journée mondiale de la paix, le 1er janvier 2023. Le Pape appelle à la fraternité et la solidarité pour construire ensemble la paix et garantir la justice [1]. En repartant de la pandémie de Covid-19, il en retient une leçon essentielle : personne ne peut se sauver tout seul ! Les années de pandémie ont révélé la « (...)

Modèle des journalistes, Saint Joseph, le coopérateur de l’Esprit-Saint

La joie de Noël, joie d’une naissance – celle du Fils de Dieu parmi les hommes - est précédée par une succession d’évènements dramatiques. Si Jésus s’inscrit dans une généalogie humaine, sa naissance s’accompagne surtout d’un drame intime. « Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. » La naissance de Jésus advient sur fond d’un prodigieux (...)

Vivant jusqu’au bout

La perception de la mort se révèle différente selon la personne qui la considère : le regard du poète n’est pas celui de l’artiste, qui n’est pas celui du médecin ou de la personne malade... Pour le théologien chrétien, la mort est la conséquence visible d’une réalité invisible. La mort du corps est un évènement physique qui atteste de l’impossibilité pour l’homme de conserver le contrôle de la régulation des échanges qui assurait sa (...)

Terriens, humains, frères et sœurs… qui sommes-nous ?

Le mardi 15 novembre 2022 restera là date où le seuil des 8 milliards d’habitants sur la terre a été franchi. C’est une nouvelle importante parce qu’un cap symbolique est passé, et la soudaine mise en lumière médiatique de la démographie mondiale, se comprend aisément à ce titre. La vitesse de la croissance démographique n’a pas varié ni avant, ni après ce cap, or c’est elle qui est importante plus que le nombre atteint. L’humanité (...)