Un tutoiement révélateur

Au terme de leur rencontre à Rome, le vendredi 26 novembre dernier, le Président de la République, Emmanuel Macron et le Pape François ont échangé quelques paroles simples et frappantes. Les voici : Emmanuel Macron dit « Je t’ai fatigué, avec toutes ces histoires. » Le pape François lui répond : « Tu ne m’as pas fatigué », « salue ta femme pour moi. » Puis Emmanuel Macron répond : « Merci de ta patience. Merci. » Passée la surprise, (...)

Face à l’état de la pauvreté en France, ferons-nous de la fraternité la boussole de nos choix politiques en 2022 ?

Le Secours Catholique-Caritas France a publié le jeudi 18 novembre son rapport annuel État de la pauvreté en France 2021. Il s’accompagne d’un plaidoyer pour un accès digne et pérenne à une alimentation durable et de qualité pour tous. Les constats et les analyses sur la précarité sont issus de l’observation de plus de 38 800 situations sur l’ensemble du territoire national. Le rapport met en lumière les nouvelles vulnérabilités (...)

Le Patchwork Spirituel

Dans leur livre « La France sous nos yeux » [1], Jérôme Fourquet et Jean-Laurent Cassely scrutent les grandes évolutions en cours dans notre pays. Ils s’intéressent au chapitre 5 au paysage spirituel français qu’ils décrivent comme un patchwork spirituel. Je vous propose de relever leurs principaux enseignements et de formuler une conclusion personnelle. Selon un sondage de l’Ifop pour la revue Mission, seulement 49 % des (...)

L’Occident a perdu sa religion. La religion est devenue la religion sociale.

Alexis Chryssostalis, journaliste : « Vous dites quelque part : « Lorsque la religion devient politique elle fait du social. Dieu n’est plus un dieu mystique mais un dieu juridique ». Bertrand Vergely : Je crois qu’il faut bien distinguer deux types de pensée. Il y a la véritable pensée qui est la pensée mystique et puis il y a la pensée qui est la pensée politique. La pensée politique est marquée par trois éléments : le (...)

Le devenir des morts ou la censure de l’éternité

« Donne-nous Seigneur, la vie avant la mort, dans cette mort que nous appelons la vie » Patrizia Valduga. Le devenir des morts n’est plus une question, du moins un sujet que l’on puisse évoquer en public. Chacun est prié de garder l’énigme par-devers soi afin de ne pas contrevenir au consensus commun selon lequel les morts n’existent plus puisqu’ils ne sont plus… là. L’éternité n’étant pas de ce monde, elle est le concept le (...)