Covid-19 et le sens de la vie

1 - La rhétorique classique Face à la pandémie du coronavirus, les Etats ont répondu par des mesures sanitaires et juridiques, puis par des mesures d’aides économiques pour atténuer les effets du confinement. En France, comme ailleurs, une mise en récit des évènements s’est opérée. Le mécanisme de la rhétorique classique, bien identifié depuis la Grèce antique, s’est parfaitement déployé. Il permet de façonner les représentations de (...)

Message du Pape François pour la 54e journée mondiale des communications sociales

"Afin que tu puisses raconter à ton fils et au fils de ton fils » (Ex. 10, 2). 
La vie se fait Histoire." Quand le Pape François souligne l’héritage précieux de la mémoire dans la narration et exhorte à une communication performative, force de transformation Le Saint-Père consacre le Message de cette année au thème de la narration qui relie le passé et l’avenir, « des récits qui aident à retrouver des racines et la force d’aller (...)

Les effets psychiques de la consommation médiatique

COVID-19 Comment les nouvelles changent notre façon de penser et de nous comporter Par Zaria Gorvett - 12 mai 2020 - BBC Les dernières recherches suggèrent que les nouvelles peuvent nous façonner de manière surprenante – à notre insu : depuis notre perception des risques au contenu de nos rêves : ce que nous comprenons et ce que nous croyons dépend de ce que l’on nous dit. Alison Holman travaillait sur une étude assez (...)

Ce que la foi chrétienne dit de la mort du corps

1 – Le silence sur les morts et l’attente du monde d’après dans les médias La pandémie du Covid-19 laisse dans son sillage des morts sur tous les continents. L’attention médiatique se porte chaque jour sur le virus plus que sur ses victimes. Le décalage va croissant entre ce que l’opinion éprouve sur cette terrible épreuve et son traitement médiatique par les chaines d’information à longueur de journée : la dimension sanitaire (...)

Quand la pandémie interroge notre rapport à la mort

Balayant toute polémique, une évidence s’est imposée à tous : le choix du confinement du pays est l’unique réponse possible à l’épidémie. Passé un certain seuil de personnes contaminées, le traçage devenait improbable, et donc inefficace. Les deux objectifs du confinement, décision politique, découlent des recommandations des scientifique : 1/ éviter que le système français de soins ne soit dépassé et que la mortalité des formes (...)